Le mode connecté : le temps réel… Si la 3G passe!

I'm connected

 

Lors d’une réunion commerciale, un client nous demandait un devis pour une application mobile « 100% connectée », car « A Paris on capte partout ». Le détail amusant est que nous n’avons pas pu faire de démonstration car à leurs bureaux place de l’Opéra la 3G ne passait nulle part. C’est dommage :)

Revenons à une description moins anecdotique. Le mode 100% connecté a deux avantages principaux.
Un avantage technique et tarifaire : il est simple à architecturer, car la difficile problématique de la synchronisation multi-utilisateur ne pose pas (si deux personnes se synchronisent en même temps sur les mêmes données, qui gagne ? Telle est l’épineuse question…), et le développement peut utiliser des technologies éprouvées, simples, connues de tous et multiplateforme (HTML5 distant, REST, etc…).
Un avantage purement pratique : l’utilisateur a tout de suite les informations les plus récentes et est envoie les données en temps réel. Il est donc complètement lié à son siège social.

Ce type de liaison est donc essentiel pour les utilisateurs ayant besoin d’une connexion immédiate :

  • Ceux qui ne gèrent pas leur planning et dont le planning peut changer en cours de journée : par exemple les techniciens itinérants d’urgence (serrurier, plombier, électricien)
  • Ceux qui ont besoin de communiquer rapidement avec leur clients finaux : toujours les techniciens d’urgence, mais également le service à la personne et la livraison
  • Ceux qui ont besoin d’une information en permanence à jour : courtier en bourse, journalistes…

Le problème d’une application 100% connecté est double : le premier est son inactivité en cas de perte de la connexion, ce qui peut arriver même en pleine agglomération (et étrangement jamais au bon moment), et le deuxième est que le volume d’information de transit doit rester relativement faible pour permettre une accessibilité rapide à l’information (le téléchargement « live » de documentation, de vidéos, de catalogues de produit, de base de données client est à éviter quand par exemple une personne est face à son client)

Conclusion : le connecté est simple à mettre en place et essentiel pour une communication rapide en cours de tournée mais doit se cantonner à un volume faible et un risque faible en cas de perte de connexion.

Connecté, semi-déconnecté, déconnecté… Que choisir ?

Cette première série d’article évoquera les trois principales façons pour une application mobile de dialoguer avec le siège social de l’Entreprise.

Les applications mobiles pour un usage personnel sont pour la plupart des applications 100% connectées : le principe est de pouvoir accéder rapidement à une information en temps réel, et la déconnexion d’un poste mobile ne pose pas de problème majeur à l’utilisateur. De plus le modèle « publicitaire » de nombreuses App est fondé sur une connexion permanente des utilisateurs à Internet.

Par contre pour les professionnels, la question se pose, et la réponse est loin d’être évidente. Le principe d’une application professionnelle est de communiquer les informations régulièrement avec le siège social.

Trois solutions se dégagent : un mode 100% connecté (un minimum d’information sur le support mobile), le mode déconnecté au maximum (avec synchronisation régulière), un mode semi-déconnecté (l’application se synchronise dès que le réseau est disponible et les informations sont stockées sur le support mobile en attendant).

L’un des avantages de notre solution Yoocan Move est de pouvoir conjuguer ces trois modes sans blocage technique, par conséquent pour mes projets le problème est principalement fonctionnel ou lié aux capacités des tablettes ou smartphones. J’ai orienté nos clients sur chacun des trois choix, et nous avons même eu le cas d’un client qui a changé d’avis d’une version à l’autre.